Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

31 juillet 2020

Violeurs et violés

Vous êtes au courant? Il y a des violeurs qui violent des gens. J'essaye de me mettre à la place d'une personne violée, pour comprendre ce qu'elle ressent, et il me semble que c'est une horreur. Oui, c'est une horreur, à tel point que vous me direz qu'il faut être dérangé de la cervelle, pour essayer d'imaginer ce qu'on ressent en pareil cas. D'autant plus que j'imagine ce que j'éprouverais si j'avais été violé par un homme, et j'ai l'impression que c'est encore pire pour un homme d'être violé par un homme. Mais puis-je en être sûr? Non, me diront peut-être quelques féministes. Quoi qu'il en soit, je réclamerais justice, et si la justice ne me rendait pas justice, je crois bien que je me ferais justice moi-même en exécutant mon violeur et en m'infligeant moi-même la peine de mort pour ce meurtre.

Avec ça, vous comprendrez que je comprends fort bien que les victimes d'un viol crient vengeance. Toutefois, j'ai le regret de constater que quelque soit le domaine, il faut sans cesse rappeler le cours maternelle première année, soit, dans ce cas, le cours de droit de la maternelle première annnée, compréhensible par tous, y compris par ceux qui sortent des grandes écoles, à la condition qu'ils n'y soient pas restés trop longtemps. Rappelons donc que, dans un Etat de droit, le droit doit être respecté, ou on sort de l'Etat de droit, et tout va de travers. Pour comprendre, il n'y a qu'à regarder ce qui se produit dans certains quartiers tombés sous la coupe de quelques caïds qui font la loi et prennent tout ce qui les intéresse, y compris les femmes et les filles qui leur tombent sous la main, et vont même jusqu'à prendre des hommes de la même façon, pour peu qu'ils en aient envie, et personne n'a rien à dire. Et les victimes n'osent même pas porter plainte.

Ensuite, n'oublions pas que, comme je le rappelle souvent parce que je suis un vieux rabâcheur, qui rabâche tout autant que l'actualité, toute personne condamnée par la justice est légalement coupable, y compris quand c'est le plus parfait des innocents. Et si on y réfléchit bien, on comprend que ça ne peut pas être autrement. C'est d'ailleurs pourquoi il faut à tout prix éviter de courir le risque de commettre une erreur judiciare. De la même façon, toute personne qui n'a pas été condamnée par la justice est légalement innocente, y compris quand c'est le pire des coupables, que ce soit avec ou sans mise en examen, avec ou sans enquête, avec ou sans jugement, avec ou sans verdict. Et là encore, ça ne peut pas être autrement, sans quoi on pourrait faire condamner n'importe qui, pour n'importe quoi.

Et si nous voulons lutter pour l'égalité des femmes, il faut bien que la voix d'une femme vale la voix d'un d'homme, et la voix d'un homme la voix d'une femme. Or, en cas d'accusation de viol, des féministes veulent que la voix d'une femme qui se plaint d'avoir été violée, vale plus que la voix de l'homme accusé de ce viol. Mais ça, ce n'est pas l'égalité des sexes! C'est le contraire de l'égalité des sexes. Et ce n'est pas en réclamant l'inégalité entre l'homme et la femme qu'on obtiendra l'égalité de l'homme et de la femme. C'est tellement évident qu'on ne devrait pas être obligé de l'expliquer, pas vrai?

Méfions-nous des mesures racistes anti-racistes, qui n'aboutissent à rien d'autre qu'au racisme, bien que ce soit au non de la lutte contre le racisme qu'elles soient réclamées, et méfions-nous tout autant des mesures anti-inégalité qui n'aboutissent qu'à l'inégalité, bien que ce soit au non de l'égalité des sexes qu'elles sont réclamées.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait:"Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce bon Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde, si vous n'aimez pas.

     

Posté par 161171 à 17:20 - Permalien [#]


25 juillet 2020

Dupont-Moretti

Vous êtes au courant? Pendant que nous avons été confinés à cause du vilain virus qui fait tant de victimes, on a, en quelque sorte, déconfiné les repris de justice. C'est à dire qu'on a vidé les prisons de leurs locataires. Et, oh miracle, les actes de délinquance n'ont pas augmenté. C'est difficle à croire, mais c'est ce qu'ils ont expliqué dans mon téléviseur. Et ce fut confirmé par le grand, l'indomptable, l'incomparable Dupont-Moretti, après sa visite de la prison de Fresne. Evidemment, comme les caméras étaient là pour immortaliser l'évènement, de mauvais esprits diront que cette visite n'était que du cinéma de politicard qui veut se mettre en valeur. De mauvais esprits dirons cela, mais pas nous. N'est-ce pas? Nous, nous avons bien compris qu'il est allé à Fresne pour découvrir que cette prison avait été vidée d'une grosse partie de ses occupants, pour leur plus grand plaisir et pour celui des gardiens. Et pour le plus grand plaisir de Dupont-Moretti qui veut que les prisons restent vides. Na! Car il ne le savait pas qu'on avait libéré de nombreux détenus à cause de l'épidémie. C'est pour l'apprendre qu'il est allé à Fresne. Et qu'est-ce qu'il en est content!

Dès l'instant où on nous assure que les actes de délinquance et de criminalité n'augmentent pas si nous laissons les criminels et les délinquants dehors, reconnaissez qu'il faut être bête pour dépenser de l'argent à les entretenir en prison, au lieu de les laisser dehors. D'autant plus que, nous explique-t-on également, en prison, ils deviennent pires! Il vaut mieux, bien sûr, les laisser libres pour qu'ils ne deviennent pas pires, plutôt que de les enfermer, pour qu'ils deviennent pires! Comment n'y avons-nous pas pensé plus tôt? Et on va même nous démontrer que c'est la prison qui fait les délinquants et les criminels. Je me demande même si ça n'a pas déjà été fait? De toute façon, j'en viens quand même à comprendre que nous avons des délinquants et des criminels parce que nous les mettons en prison, alors que si nous ne les mettions pas en prison, ils ne deviendraient ni délinquants, ni criminels.

Le problème, c'est que les faits démentent toutes ces affirmations. En effet, à peine le système de libération avec bracelet électronique de la belle madame Taubira fut-il mis en place, qu'un triste individu ainsi relâché alla tuer un pauvre homme d'église. Il fit cela en compagnie d'un complice, sans que le bracelet électronique ne le gêne le moins du monde. Bien entendu, en bonne justice, il aurait dû aller tuer la Taubira, responsable de sa remise en liberté, au lieu du curé qui n'y était pour rien. Où, toujours en bonne justice, elle aurait dû se trouver sur le banc des accusés en compagnie de ces meurtriers, et être condamnée au moins pour complicité, car c'est bien grâce à elle que ce crime fut commis. Pas vrai?

Quant aux pensionnaires de Fresne et d'autres prisons qui furent remis en liberté à cause de l'épidémie, Dupont-Moretti n'y est pour rien, c'est vrai, mais il s'en réjouit et il a affirmé devant les caméras qu'il faut que ça continue comme ça. C'était tellement émouvant de l'entendre parler de la sorte, que j'en ai eu la larme à l'oeil. D'autant plus qu'un des détenus de Fresne a profité de sa libération pour commettre un meurtre. Et moi, je pleure sur la victime, au lieu de me réjouir de la libération du meurtrier qui l'a commis. La prison, ce n'est certainement pas bien, mais celui qui y est enfermé ne torture pas et ne tue pas sa voisine de palier!

Dupont-Moretti devrait faire attention, car il pourrait finir un jour sur le banc des accusés, comme la madame Taubira et d'autres. Surtout si on parvient à faire un jour les réformes constitutionnelles que je vous offre gratuitement sur ce blog. Je vous les mets juste avant ce texte, pour que vous les trouviez plus facilement.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce pôv' Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible, si vous n'aimez pas.

Bise      

Posté par 161171 à 08:00 - Permalien [#]

24 juillet 2020

Imaginez

Vous êtes au courant? Quand notre beau petit président de la république bien aimé gagna les élections présidentielles, étant donné tout ce qui s'était passé pendant des dizaines d'années, il avait tous les atouts en main. Il aurait pu être le grand réformateur qu'il voulait être. Il aurait pu, et même dû, à l'instar de de Gaule, être le grand rassembleur qui aurait rassemblé des gens de gauche, de droite, du centre et d'ailleurs. Il aurait pu être un des plus grands, parmi les plus grands. Et, au lieu de ça, il a pris un magnifique départ en saut de l'ange, mais avec une rapide arrivée en bouse de vache. Et il s'est empétré dans la crise des gilets jaunes qu'il a d'autant moins bien résolue, qu'il ne l'a pas comprise. Et il a ensuite allègrement plongé dans des grèves qui coûtèrent encore plus cher que le mouvement des gilets jaunes, et dont les dégâts s'ajoutèrent aux dégâts de la crise précédente. Et déjà qu'on ne l'aimat pas beaucoup avant la crise sanitaire, il s'est encore pris les pieds dans le tapis, avec ces histoires de masques qu'il fallait, mais qu'il ne fallait pas, et que, de toute façon, avec notre merveilleux système de santé que le monde entier nous envie et qui coûte si cher, nous n'avions pas.

Pour vous changer les idées que nourrissent en vous les conséquences de l'épidémie, imaginez que Macron soit arrivé au jour des élections, après avoir déposé son programme en même temps que sa quandidature, avec des lois prêtes à l'emploi, qu'il aurait pu faire voter directement par le peuple, le jour des élections. Hein? Dans ces conditions, les électeurs auraient choisi leur président bien aimé, et auraient répondu oui, ou non, à chacune des lois et autres mesures qu'on leur aurait présentées. Est-ce qu'un système de ce genre ne serait pas plus économique, plus efficace et plus démocratique que le cirque qu'on nous fait à l'heure actuelle, et depuis si longtemps? Et ce serait d'autant plus économique, qu'on pourrait, et même qu'on devrait, réduire dans de très larges proportions, l'appareil de notre prétendue démocratie représentative. Car, encore une fois, chaque mesure proposée et déposée en même temps que la candidature devrait être prête à l'emploi. Si bien qu'une fois votée directement par le peuple, elle serait si bien directement applicable, qu'elle devrait être directement appliquée. Et malheur à qui oserait s'opposer à la volonté du peuple directement exprimée par un vote directe du peuple, car s'opposer à la volonté du peuple souverain est un crime contre la démocratie. Compris?!!! 

De toute évidence, il en irait de même pour chaque candidat, car on ne pourrait plus se présenter sans déposer son programme en même temps que sa candidature. Et chaque mesure, chaque loi, pour reprendre l'expression déjà utilisée plus haut, devrait être prête à l'emploi. Pour cela, la loi imposerait de présenter chaque mesure d'une manière techniquement vérifiable. Mieux encore, chaque mesure devrait être présentée d'une manière non seulement techniquement vérifiable, mais facilement techniquement vérifiable, parce que ce qui n'est pas techniquement vérifiable, n'est pas techniquement applicable et des embrouilles incompréhensibles, difficilement vérifiables, ne le sont pas davantages. Et si ce n'est pas techniquement applicable, c'est inapplicabel. Et si c'est inapplicable, ça ne doit même pas être présenté. Pas vrai? Et tout devrait être chiffré, avec combien ça coûte, combien ça rapporte, qui paye quoi, comment, pourquoi, d'où vient l'argent, où il va, et tout devrait être précisé, avec qui fait quoi, quand, comment, pourquoi, et jusqu'à la couleur de slip du fonctionnaire qui signe le chèque, et celui de l'esclave qui a récolté le coton qui a servi à faire le slip de l'un, et de l'autre, si vous voyez ce que je veux dire. Et à la moindre erreur, volontaire, ou involontaire, la candidature du candidat ne serait pas retenue, car l'erreur, volontaire, ou involontaire, serait la  preuve de son incompétence, ou de sa malhonnêteté, ou des deux à la fois, et on ne peut pas confier la conduite de l'Etat, c'est à dire le sort de millions d'âmes, à des malhonnêtes, ou à des incompétents. Et on ne peut pas plus appliquer un programme qui est faux.

Naturellement, le parti de ce candidat recaler n'aurait pas de candidat pour ces élections-là. Et oui, il faut faire attention à ce qu'on fait et à qui on choisit.

Donc, le programme de chaque candidat devrait être déposé en même temps que sa candidature, assez tôt pour que la commission d'experts chargée de faire les vérifications utiles ait le temps d'opérer. Et cela devrait paraître dans un journal ou autre document officiel, pour que chaque citoyen ait la possibilité de vérifier que ces experts font correctement leur travail. Car ces experts seraient chargés de vérifier que tout est légalement conforme et techniquement juste, mais n'auraient absolument pas le droit de porter le moindre jugement de valeur, le jugement de valeur revenant à l'électeur. Ce qui signifie que dans le cadre de leurs fonctions, ces experts devraient s'asseoir sur leurs opinions. Et là encore, à la moindre erreur, volontaire, ou involontaire, le châtiment ne devrait pas être proportionné, mais tellement disproportionné, que pas même en rêve. Le programme de chaque candidat étant publié de manière à ce que chaque citoyen puisse contrôler que ces experts font bien leur travail, il devrait evidemment y avoir des moyens de recours mais, là encore, la moindre erreur, volontaire, ou involontaire, serait sanctionnée par un châtiment, non pas proportionné, mais tellement disproportionné, que pas même en rêve, de manière à éviter la pagaille que pourrait créer des polémiques néfastes qui seraient le fruit de l'incompétence ou de la malhonnêteté des certains citoyens, ou d'adversaires politiques.  

Imaginez un peu que nous ayons eu une constitution comme cela quand Macron a présenté sa candidature à la présidence de notre beau pays! Que tout serait plus simple aujourd'hui comme cela aurait été plus simple hier, et vraiment démocratique. Et que la crise des gilets jaunes n'aurait eu aucune raison d'être. Que d'économies auraient été réalisées! Bien entendu, cela doit être mis au point. Mais si, au lieu de ses arrogantes bidouilles, Macron avait essayé de faire ce genre de réforme, n'aurait-il pas été le grand réformateur qu'il voulait être? Si vous fouillez dans les tout premiers textes que j'ai proposé sur ce blog, vous trouverez que je proposais déjà cette réforme à l'époque. Et ceux qui me connurent avant que j'ai commencé à m'exprimer sur ce blog, se souviennent peut-être qu'ils me prenaient pour un idiot quand, il y a des dizaines d'années de cela, je leur en parlais déjà, de ce genre de réformes. Mais, de nos jours, on entend de plus en plus parler de démocratie directe. Ce qui montre que, hélas, loin de me donner tort, les évènements me donnent de plus en plus raison à ce sujet. Si nous comprenons la crise des gilets jaunes et celle des black blocs beaucoup plus violents, nous voyons bien que nous ne nous en sortons pas, et que nous nous en sortirons de moins en moins, si nous n'allons pas dans ce sens. Il faut donner le pouvoir au peuple!

Je propose ausi une autre formule sur ce blog, qu'on pourrait adopter à la place de celle que je vous offre gratuitement aujourd'hui, ou qu'on pourrait adopter en même temps. Ce qui finira certainement par arriver un jour, quand nous aurons enfin une démocratie adulte, avec un peuple adulte, qui imposera à ses élus de vraiment lui accorder sa souveraineté. Je vous présenterai cette autre formule un prochaine fois, en compagnie d'une réforme fiscale que je présente régulièrement. Mais si vous êtes impatient, vous pouvez déjà les trouver en fouillant dans mes archives.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce pôv' Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde, si vous n'aimez pas.

Bise    

.  

Posté par 161171 à 07:59 - Permalien [#]

Détails importants

Je vous ai déjà présenté ce texte le 24 juin 2017, mais pour comprendre comment mettre en place ce que je conseille aux écoliers qui descendent dans la rue pour sauver la planète dans le texte "Je ne sais plus" et dans "Le vieux journal",  je vous présente à nouveau celui-ci, car ce que vous trouverez dans ce texte est à appliquer à l'Europe et à la mondialisation, surtout si nous voulons sauver la planète. De toute façon, si vous avez déjà lu ce texte, ça vous fera une bonne révision de mon programme de sciences politiques maternelle première année, compréhensible par tous, y compris par ceux qui sortent des grandes écoles, à la condition qu'ils n'y soient pas restés trop longtemps.

Vous êtes au courant? Non? Alors c'est que vous ne me lisez pas régulièrement, et ça, c'est pas bien! Na! Je fais souvent allusion à l'ajout d'une part de démocratie directe à notre système représentatif, qui permettrait à la fois de toujours agir selon la volonté de la majorité du peuple souverain, car c'est ça, la démocratie, et que parler de démocratie quand cela n'est pas respecté, c'est de l'escroquerie, et cette part de démocratie directe permettrait également de faire d'énormes économies, en réduisant l'appareil de notre système représentatif dans d'énormes proportions. 

Mais encore faut-il que ce soit bien fait, et si nous laissons cela aux soins de nos politicards et de nos intellectuels, dont quelques uns réussissent le tour de force de faire partie de la caste sans même avoir d'intellect, ils vont surtout s'accrocher à leur os, tout en nous faisant une magnifique démonstration de cette merveilleuse incompétence à laquelle ils nous ont habitués. Pas vrai? Vous me direz que là, je suis méchant, et vous aurez raison. Mais pourquoi ne serais-je pas méchant envers eux, depuis le temps qu'ils m'énervent? Hein?

Mais revenons à la démocratie. Avant tout, comme déjà noté plus haut, on réduit l'appareil de notre prétendue démocratie représentative dans d'énormes proportions, ce qui fera d'énormes économies. Ensuite, pour que la démocratie soit respectée, il faut que n'importe quel citoyen jouissant de ses droits civiques puisse provoquer un référendum sur quelque sujet que ce soit, en présentant un certain nombre de signatures, sans que cela provoque une pagaille désastreuse en faisant n'importe quoi, n'importe comment. Pour cela, le camarade citoyen désireux de provoquer un référendum devrait commencer par déclarer son intention de réunir le nombre de signatures nécessaire à une entité adminstrative compétente, qui lui remettrait un formulaire à remplir d'une manière très précise. Compris? Non?

Alors, pour que ce soit plus facile à comprendre, supposons qu'il y en ait un qui veuille rétablir la peine de mort. Je choisis cet exemple, non pas pour traiter de la peine de mort, mais parce que c'est un exemple facile pour faire comprendre comment cela devrait fonctionner. Et là, il y en a qui sont déjà largués, et qui commencent à dire: "Mais qu'est-ce que c'est qui raconte! Y parle de la peine de mort en disant qu'y parle de la peine de mort sans parler de la peine de mort! Et moi je suis pour, ou je suis contre!!!" Oui, il y a des gens qui m'ont déjà fait le coup en me regardant droit dans les yeux! Mes bien chers frères, mes bien chères soeurs, et les autres, j'espère que vous, vous avez compris, et que vous n'allez pas me faire un coup pareil!

Pour tout ceux qui ont compris, précisons que la requête présentée pour provoquer un référendum à ce sujet, dont le contenu serait: "Rétablissement de la peine de mort." Ou "Rétablissement de la peine de mort pour les crimes les plus graves." serait irrecevable. Il faudrait marquer pour quels délits, avec les articles de loi bien numérotés. Et puis, vouloir la peine de mort, c'est bien beau, mais il faudrait aussi savoir comment on les zigouille, les condamnés. On leur envoie la femme du mec qui veut rétablir la peine de mort en furie, pour qu'elle leur arrache les yeux, qu'elle les étrangle et qu'elle leur mange le foie? Si oui, il faudrait le marquer. C'est à dire qu'il faudrait marquer par quel moyen on exécute les condamnés, et qui les exécute, et si on en fait du pâté pour lutter contre la faim dans le monde.

Et puis, si jamais une mesure réclamée par ce moyen va à l'encontre de lois ou de règlements déjà existants, il faudrait encore marquer que cela doit automatiquement abrogé toutes lois ou réglements contraires déjà existants, en précisant bien lesquels, avec, encore une fois, tous les articles bien numérotés. Et en plus, il faudrait marquer combien cela va coûter, combien ça va rapporter, comment ça se financera. Et à la moindre erreur, volontaire, ou involontaire, la demande d'autorisation de réunir les signatures nécessaires pour provoquer ce référendum serait refusée. Tout cela devrait évidemment être publié dans le journal officiel, ou dans un autre journal officiel qui ne s'appellerait pas comme ça, mais dont le contenu serait tout aussi officiel, et auquel tout le monde pourrait avoir accès, de manière à donner à chaque citoyen la possibilité de vérifier que le service administratif compétent fait correctement son travail.

Ce service serait en effet composé de techiciens compétents qui n"auraient absolument pas le droit de porter le moindre jugement de valeur, mais devraient, dans des délais aussi courts et raisonnables que possibles, contrôler que la demande et le projet sont présentés d'une manière tecniquement correcte et, en ce qui concerne la mesure proposée, d'une manière tout aussi techniquement applicable, afin d"éviter des aventures aussi onéreuses que branquignoles. A la moindre erreur, volonaire, ou involontaire, les membres de cette administration ne devraient pas subir un châtiment proportionné, mais tellement disproportionné, que pas même en rêve. Vous voyez ce que je veux dire?

Naturellement, les signatures ne seraient pas recueillies sur un rouleau de papier toilette, mais bel et bien sur l'imprimé délivré par l'autorité administrative chargée de ce travail, et duement rempli par le camarade citoyen désireux de provoquer le référendum. Inutile de préciser que l'administration conserverait une copie de l'original. Ainsi, le citoyen qui offrirait sa signature, saurait exactement de quel référendum il s'agit. Une fois le nombre de signatures de citoyens jouissant de leurs droits civiques requis obtenu, nombre qu'il faudrait déterminer avec soin, pour qu'il ne soit ni trop élevé, ni trop petit, le document serait à nouveau remis à l'entité administrative compétente, afin que toutes vérifications utiles puissent être effectuées, et lorsque cette demande de référendum serait remise assez tôt avant les élections présidentielles suivantes, ce référendum serait célébré en même temps que l'élection présidentielle, en compagnie de tous les référendums demandés de cette manière par d'autres citoyens, ce qui permettrait aux candidats à la présidence de notre belle république, d'en débattre pendant la campagne électorale.

Avec ça, comme je le note au début, il y aurait lieu de réduire considérablement l'appareil de notre prétendue démocratie représentative, ce grâce à quoi nous ferions d'énormes économie.

Evidemment, personne ne pourrait contrevenir à l'exercice de la souveraineté du peuple, et quand une mesure serait ainsi présentée et votée directement par le peuple, non seulement nos élus ne pourraient pas y toucher, mais son application devrait être automatique. Et malheur à qui essayerait de s'y opposer, ne fusse qu'en rêve! 

Tout le monde comprendra qu'on ne peut pas expliquer parfaitement une constitution en quelque lignes mais, je l'espère, ce qui précède donne une idée assez juste de ce qu'il conviendrait de faire à la fois de  simple, facile, économique et vraiment démocratique. Comme je le précise régulièrement quand j'aborde ce sujet, cette part de démocratie directe devrait être accompagnée de la réforme fiscale à laquelle je fais également souvent allusion, de manière à ce que chaque citoyen sache en permanence combien lui coûte ce qui se fait, ou ce qui pourrait se faire. Et si on vous demande un jour de signer pour provoquer un référendum sur quelque mesure que ce soit, dont vous ne voulez pas, vous n'aurez qu'à ne pas la signer!!! Et si jamais ce référendum à lieu quand même parce que assez nombreux seront ceux qui auront signé, vous n'aurez qu'à voter comme bon vous semble. Facile!!! Non?!!!   

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte.

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce brave Régis a concocté pour vous amuser ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui surtout de la PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus poussible si vous n'aimez pas.

Bise        

        

Posté par 161171 à 07:58 - Permalien [#]

20 juillet 2020

Je ne mange plus de riz de l'Oncle Ben

Vous êtes au courant? Les mecs de chez l'Oncle Ben viennent d'avouer qu'ils sont racistes. Vous ne me croyez pas? Si c'est le cas, c'est que vous ne savez pas qu'ils retirent la photo du beau monsieur au noble visage de grand-père qui ornait jusque-là leurs paquets de riz. Ces gens ne le comprennent peut-être pas mais, ce faisant, ils avouent bel et bien que c'est par racisme qu'ils utilisaient cette photo. N'est-ce pas? Car si utiliser cette photo n'est pas l'expression de leur racisme, pourquoi ne pas continuer à l'utiliser? Hein? D'autant plus qu'ils déclarent eux-mêmes que c'est pour éviter de donner dans le racisme qu'ils la retirent!

Moi qui croyais qu'ils avaient choisi l'image de ce beau personnage pour la noblesse de son port, la beauté de ses traits virils, moi qui allais même jusqu'à croire que c'était peut-être même pour lutter contre le racisme qu'ils avaient chosi ce visage comme emblème, au lieu de toujours présenter des blancs, je suis aujourd'hui profondément déçu. Et que vont-ils nous mettre comme photo, maintenant? Vont-ils mettre la photo d'un beau blanc, afin d'éviter toute forme de racisme? Vous trouvez vraiment que mettre uniquement des photos de blancs, partout, c'est vraiment éviter le racisme? Surtout si c'est la photo d'un blanc supérieur, montrant la force supérieure d'un Schwarzenegger, supérieurement fort à force de manger leur riz blanc. Et ils vont l'appeler la "Tante Neb" au lieu de "l'oncle Ben"? Excusez-moi d'insister mais, encore une fois, vous êtres sûr que ça sera moins raciste de ne plus utiliser que des images de blancs?

Et Banania? Vous trouvez que de mettre la caricature d'un blanc amusant pour plaire aux enfants, ça sera moins raciste? De caricaturer des blancs, comme ça se fait sans aucune retenue depuis toujours, car il n'y a pas de retenue à avoir quand on n'a pas de mauvaises intentions, donc de caricaturer des blancs, uniquement des blancs, en évitant bien les noirs et les autres qui ne sont ni balncs ni noirs, vous croyez vraiment que ce n'est pas du racisme? Se moquer uniquement d'hommes blancs, pour ne pas avoir d'ennuis avec les féministes, étérosexuels pour ne pas avoir d'ennuis avec les homos, et ne souffrant d'aucune infirmité pour ne pas avoir d'ennuis avec les infirmes, vous êtes sûr que ce n'est pas encore pire?

Et bien moi, je dis qu'il faut vraiment être une bande de pisses-vinaigre pleurnichards pour pleurnicher à propos de tout et de rien, et d'agir d'une manière raciste pour éviter le racisme. Je suis vieux, ce qui nous assure que je vais bientôt mourrir, et ce sera avec plaisir que je vais quitter ce monde de minables.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce bon Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible, si vous n'aimez pas

Bise     

Posté par 161171 à 08:45 - Permalien [#]


15 juillet 2020

Ils veulent qu"on vote

Vous êtes au courant? Certains de nos camarades citoyens sont allé voter pour élire leur maire. Vous le savier, vous, qu'il y avait des élections ce jour-là? Moi, j'avais vaguement entendu parler de ça à la télévision, mais je ne savais même pas que la date avait été fixée. Et c'est peut-être bien parce qu'un grand nombre de camarades citoyens n'en savait pas plus que moi, qu'un grand nombre de citoyen n'est pas allé voter. Oui, c'est peut-être pour ça, mais il se pourrait aussi que ce soit pour autre chose. Car nous savons bien que le nombre de citoyens qui ne vont plus aux urnes ne cesse d'augmenter. Et il y a des gens que ça inquiète, car le jour où le nombre de citoyens qui votent est inférieur à celui de ceux qui ne votent pas, les élus ont du mal à faire croire qu'ils représentent le peuple qu'ils prétendent représenter. Pas vrai?

Parmi ceux qui déplorent que les citoyens votent de moins en moins, il y a un certain Nicolas je ne sais plus comment, bien que j'ai noté son nom, mais je ne trouve plus le papier, ce qui montre que je mérite bien mon nom. De toute façon, sachez que ce Nicolas je ne sais plus comment a dit dans mon téléviseur que j'ai payé avec mes sous: "Les Français doivent aller voter. Ils ne peuvent pas bloquer les carrefours en réclamant plus de démocratie et des référendums, et ne pas aller voter. Il faut qu'ils soit logiques!" C'est bien dit, ça! Na! Oui, mais cela montre à quel point ce monsieur n'a rien compris au mouvement des gilets jaunes, ni à l'écart gigantesque qui sépare la classe politique, les experts comme lui et les journalistes qui nous expliquent tout, du petit peuple dont nous faisons partie. Si des gens comme Macron et ce monsieur comprenaient quoi que ce soit à tout ça, ils se garderaient de parler et d'agir comme ils le font. Ne voient-ils pas que ça ne sert à rien de voter, dès l'instant où personne n'agit comme le veut le citoyen?

Si on veut qu'il aille aux urnes, il faut donner au citoyen au moins une bonne raison d'aller voter! Et la seule raison efficace, c'est qu'il soit convaincu que sa voix compte. Et la meilleure façon de le convaincre que sa voix compte, c'est de faire en sorte que ce soit le cas. Et pour que ça soit le cas, il faut instaurer une constitution qui combine au mieux ce qu'on appelle la démocratie représentative et la démocratie directe. Quand des citoyens demandent le référendum, c'est bien pour avoir la garantie que leur vote aura de l'importance. Comment le Nicolas dont il est question plus haut fait-il pour ne pas comprendre que c'est précisément parce que les citoyens n'ont pas droit à la démocratie directe qu'ils la réclament et se détourneront  des urnes ausi longtemps qu'ils ne l'auront pas? Hein? Qu'on leur donne ces référendum qu'ils réclament, et les citoyens iront voter, à la condition que ce qui aura été voté directement par le peuple soit directement appliqué comme le peuple l'aura voté. 

Je vous présente régulièrement des projets de réformes allant dans ce sens. Il n'y a qu'à fouiller dans mes textes pour les trouver et s'en inspirer. Si on n'en veut pas, qu'on trouve autre chose, mais faire ces réformes constitutionnelles qui donneront vraiment sa souveraineté au peuple, ainsi qu'une réforme fiscale dans le genre de celle que je propose également, devient de plus en plus urgent. Quand on voit comment ça craque de tous les côtés, on se rend compte qu'il est en effet grand temps que ces gens qui nous dirigent et ceux qui nous font la leçon à travers les médias sortent de leurs idées dépassées du passé. Pas vrai?

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce bon Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde, si vous n'imez pas.

Bise 

   

Posté par 161171 à 08:04 - Permalien [#]

11 juillet 2020

Méthode arabe

Vous êtes au courant? Depuis le huitième siècle, le principe de base de la méthode arabe reste le même. Naturellement, quand on parle de méthode arabe, encore faut-il savoir de quelle méthode et de quels Arabes il s'agit. Il y a en effet des gens qui utilisent cette mérhode arabe et qui ne sont pas des Arabes, tout comme il y a des Arabes qui n'utilisent pas cette méthode, car ils n'ont pas le même but que ceux qui l'utilisent. Et ces derniers sont même les premières victimes des premiers, qui sont ou ne sont pas arabes, tandis que les vrais gagnants sont ceux qui tirent les ficelles de ceux qui ne sont que des pantins entre les mains des tireurs de ficelles. Vous voyez à quoi je fais allusion? Non? Vous allez comprendre.

Tout commence au pays des Arabes, où l'islam fait sont apparition. Tout de suite, la règle de l'islam s'applique chez les convertis, ce qui se comprend fort bien. On n'est d'ailleurs pas obligé de se convertir, mais on obtient de gros avantages fiscaux quand on le fait, alors qu'on obtient de très gros désavantages fiscaux quand on ne le fait pas. Mais quand on le fait, on devient un guerrier de l'islam, embrigadé dans l'armée arabe et, comme la discipline fait la force des armées, si tu obéis à tes chefs, c'est à Dieu que tu obéis, et quand tu n'obéis pas à tes chefs, c'est à Dieu que tu désobéis. Et Dieu le sait, car Dieu sait tout, tout le temps, partout, y compris si tu désobéis dans tes rèves les plus intimes. Et, ça va de soi, si tu n'obéis pas totalement, tu iras en enfer, tandis que si tu obéis aveuglément, tu ira au paradis.

Avec ça, on lance des razzias chez les voisins pour s'enrichir et pour les affaiblir, jusqu'au jour où, la proie étant assez affaiblie, on lance l'attaque finale. Et en attendant ce grand moment on endoctrine tant et plus en promettant le paradis avec des tas de vierges dont tu pourras disposer. Natuellement, les temps ayant changé, la méthode a également changé; elle s'est adaptée aux temps modernes. Mais le principe de base reste le même. On vient de plus en plus nombreux, on mène des actions de nature à destabiliser la société, on s'adonne à toutes sortes trafics et on porte régulièrement des attaques sanglantes, juste pour terroriser un peu, ce qui prépare au grand moment de la grande attaque finale qui soumettra la proie qu'on est en train d'affaiblir. Vous ne me croyez pas? Pourquoi vous mentirai-je? 

Et pourquoi, à votre avis, juste comme exemple, l'imam de l'Ille a-t-il dernièrement déclaré devant ses fidèles, que le moment de prendre les armes pour s'emparer du pouvoir n'est pas encore venu? Pourquoi a-t-il déclaré qu'il faut attendre d'être plus nombreux et d'avoir davantage affaibli le pays? Hein? Pourquoi, sinon parce la méthode a évolué, certes, parce qu'elle s'est adaptée à notre époque, oui, mais parce que la base reste la même, pour atteindre le même objectif? Car comme au huitème siècle, on prend de la force en se nourrissant sur le dos de la proie qu'on affaiblit, jusqu'au jour où vient l'heure de la mise à mort. C'est bien comme cela que les armées arabes arrivèrent jusqu'à Poitiers et c'est bien comme ça que ceux qui tirent aujourd'hui les ficelles comptent bien soumettre l'Europe et le reconnaissent clairement, de loin en loin..

Evidemment, encore une fois, il y a ceux qui tirent les ficelles et ceux dont les ficelles sont tirées. Et puis il y a ceux qui vivent tranquillement sans vouloir faire le moindre mal à qui que ce soit en pratiquant tout simplement leur foi, et qui seront tout autant victime que les aveugles qui ne veulent pas voir. Evitons toutefois les vaines gesticulations. Ce qu'a dit l'imam de Lille confirme tout simplement ce que nous savons déjà depuis longtemps. Et comme je l'ai déjà écrit sur ce blog, les spécialistes nous ont expliqué depuis quelques années pour la première fois, que la moitié de la population de la ville de Bruxelles, capitale de l'Europe, sera bientôt musulmane et nous savons bien que ce sera pareil pour bien des villes d'Europe. C'est à dire que les musulmans seront bientôt les plus nombreux.

Et je rappelle que la démocratie consiste à agir selon la volonté de la majorité du peuple, majorité qui commence à la moitié, plus une personne. Donc, excusez-moi d'insister; pas de vaines gesticulations, car les musulmans seront très bientôt les plus nombreux, et rien ne peut plus arrêter ce processus. Ce qui signifie qu'il faudra nous soumettre.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point.

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce pôv' Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde, si vous n'aimez pas.

Bise       

Posté par 161171 à 08:33 - Permalien [#]

02 juillet 2020

Je suis un réactionnaire

Vous êtes au courant? Au cours de la soirée du 18 06 2020, j'ai regardé la télévision. Vous aussi? C'est bien, mais moi, j'ai regardé les informations sur VRT (vlaams radio televisie). Et j'ai vu quelque chose qui semblait irréel, magique, féérique: J'ai vu le personnel soignant belge manifester pour obtenir des augmentations de salaire et plus de personnel hospitalier. Chauvins que vous êtes, vous me répondrez évidemment qu'il n'y a rien de magique ni d'extraodinaire à ça, puisque chez nous aussi, le personnel soignant manifeste pour les mêmes raisons. Oui, mais ce est qui fantastique, c'est que le personnel soignant belge qu'on m'a montré dans ma télévision portait des masques médicaux et ces personnes restaient à au moins deux mètres les unes des autres, sans injurier personne, sans lancer de pierres sur la police, sans faire de vilains gestes et la police n'a pas chargé, ni arrêté des manifestants. J'en témoigne, sur les images qu'on m'a montrées à ce sujet, la police belge n'a absolument rien fait. Faignants! 

Pas vrai que ce sont des fainéants? Et vous allez certainement me dire qu'à force de boire de la bière, ces Belges sont  complètement ramollis, aussi bien du côté des manifestants que du côté de la police, tandis que chez nous qui avons du nerf parce que nous buvons du vin, ça chauffe tellement que des voitures en brûlent. Et vous allez peut-être ajouter, que c'est parce que la police belge ne charge pas les manifestans, que les manifestants belges ne jètent pas de pierres sur la police, ne saccagent pas tout et ne brûlent pas de voitures, tandis que nos manifestants sont bien obligés, eux, de lancer des pierres, des cocktails molotofs, de l'acide et d'autres petites gâteries dans le même genre sur les policiers qui les chargent sans aucune raison. Mais si vous n'osez pas vous-même prétendre cela, rassurez-vous, car des gens ressemblant fort à des syndicalistes ont osé dire sans vraiment dire des choses pareilles dans mon téléviseur à moi, que j'ai payé avec mes sous. Vous ne me croyez pas? Et bien nous y reviendrons dans un prochain texte, ou dans un texte que j'ai déjà publié.

En attendant, je vous assure qu'en regardant les chaînes françaises et en me basant sur ce que certaines personnes ont dit dans mon poste, j'ai eu comme l'impression de comprendre que c'est parce que la police française charge de paisibles manifestants qui manifestent paisiblement, que ces manifestants sont obligés de jeter des pierres sur les policiers, de brûler et de saccager, et non pas le contraire. Du coup, j"en déduis qu'il faut cesser d'envoyer la police faire respecter la loi, puisque ça perturbe les manifestations et c'est parce qu'on veut faire respecter la loi, que la loi n'est pas respectée dans notre beau pays. C'est bien ça? J'ai bien compris? Et si les manifestants qui manifestent en France essayaient de faire comme les manifestants belges dont il est question plus haut? Hein? Comme ça, juste pour voir. Car ça c'est déjà fait, de ne pas envoyer la police encadrer des manifestations et, chaque fois, il y eut encore plus de dégâts. Et à chaque fois, ça n'en finissait plus. Et à chaque fois, il a quand même fallu finir par faire charger la police; Et on a dit que le gouvernement avait fait exprès de laisser pourrir la situation, pour casser la manifestation. Pas vrai?

Et bien vous allez certainement me trouver réactionnaire et même barbare si je vous dis que lorsque des gens brûlent des voitures, crachent sur la police, lui envoient des jets d'acides, c'est parce que ces gens n'ont pas assez peur de ce qui va leur arriver à cause de ça, car si le châtiment infligé pour cela était si terrible pour qu'ils n'osent pas le faire de peur de subir ce terrible châtiment, ils n'oseraient pas le faire. Pas vrai qu'ils n'oseraient pas le faire si ils avaient assez peur de ce qui va leur arriver, pour qu'ils n'osent pas le faire? Donc, si nous voulons pouvoir manifester normalement pour faire valoir nos revendications, il va certainement falloir que le châtiment subi par les casseurs soit tellement dur qu'ils n'oseront plus casser. N'est-ce pas tout simplement logique?

Logique ou pas, me direz-vous, personne n'arrivera à appliquer cela! Cela provoquerait une révolution! Mais le peuple pourrait, lui, vous répondrai-je. C'est bien pourquoi il faudrait lui donner le pouvoir, au peuple, en faisant des réformes constitutionnelles dans le genre de celles que je vous offre gratuitement sur ce blog, et que vous trouverez facilement si vous cherchez dans les textes précédents. 

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons? C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce bon Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde, si vous n'aimez pas.

Bise

Bise       

Posté par 161171 à 08:44 - Permalien [#]

Circonstances atténuantes

Vous êtes au courant? Voir la petite infirmière modèle, dévouée et honnête citoyenne au casier judiciare vierge, arrétée par la police, a beaucoup fait pleurer dans les chaumières. Je comprends d'ailleurs fort bien cela. Je le comprends tellement bien, que si je devais défendre cette dame, je plaiderais coupable, certes, car nous avons les preuves de sa culpabilité en images, mais avec circonstances atténuantes. Au lieu de ça, et malgrès les preuves en images, des syndicalistes sont montés au créneau en insistant sur la brutalité de l'intervention policière. Une belle madame syndicaliste.....heu.....pardon, si je laisse ça, on va me traiter de machiste. Donc,  une madame syndicaliste pas belle.....heu.....oui, là encore, si je laisse ça.....Donc, une dame syndicaliste, belle ou pas belle, ça ne vous regarde pas et ça serait du machisme de faire allusion à ça, mais elle est bel et bien une syndicaliste véhémente qui a déclaré avec véhémence dans mon téléviseur, que la police a chargé sans raison et que c'est pour ça que le pauvre infirmière a jeté des pierres sur les policiers, parce qu'elle était sur place, cette syndicaliste, et elle n'a pas vu les casseurs casser, mais elle a bien vu les policiers brutaliser cette pauvre femme. Et ils s'y sont mis à quatre. 

Je vous ai promis d'y revenir dans un texte précédent et, vous voyez, j'y reviens comme promis. 

Et, si j'ai bien compris, je note que pour cette dame syndicaliste qui s'exprima ainsi sur LCP vers 23 heures quelques jours après les faits, pour appréhender quelqu'un qui jette des pierres, au lieu de s'y mettre à quatre, ils doivent y aller à un contre un. Voir à une contre une? Et c'est l'arbitre qui donne le signal du départ? Ils doivent faire ça à armes égales? Le policier à droit au même nombre de peirres à lancer que son concurrent? Et après, on fait une cérémonie pour la remise des coupes et des médailles? Quoi que, je ne devrais pas persifler, car cette dame syndicaliste s'y connaît, puisqu'elle a déclaré, si non mot à mot, du moins en substance: "Il est malheureux qu'à l'heure actuelle, des policiers ne soient pas capables de maîtriser quelqu'un sans violence. Ce sont des professionnels et il existe des techniques de professionnels qui permettent de maîtriser quelqu'un sans violence. Ils doivent les utiliser." Na!

Et bien, si cette dame syndicaliste parle comme ça, c'est qu'elle s'y connaît. Pas vrai qu'il faut s'y connaître, pour parler comme ça? C'est pourquoi je lui propose de me donner rendez-vous pour qu'elle vienne me maîtriser sans violence, à moi qui vais me permettre d'être violent, pour que ça fasse plus vrai. Comme c'est pour une expérience scientifique, il faudra me signer une décharge au cas où je ferais du mal à quelqu'un. Et si cette dame qui s'y connaît bien n'est pas sûre d'y arriver toute seule, qu'elle se fasse aider par des professionnels de sa connaissance, qui l'aideront à me maîtriser sans violence, tandis que je serai violent, moi. Et je viendrai également accompagné de quelques amis violents, armés de tuyaux en caoutchouc qui symboliseront des barres de fer, des couteaux également synbolisés par du tuyau en cahoutchouc et avec des poches en plastique pleines d'eau qui symboliseront des cocktails molotofs, et aussi des poires à eau qui symboliseront des poires pour envoyer des jets d'acide, de manière à ce que ces professionnels se trouvent dans les mêmes conditions que la police..

Et, devant les caméras, cette madame syndicaliste et ses amis professionnels pourront nous montrer et démontrer l'efficacité de ces techniques de professionnels qui permettent de maîtriser sans violence, des manifestants violents. Et ils n'auront pas intérêt à nous faire du mal, ni a nous secouer aussi violemment que la petite infirmière le fut par les policiers, ni à recevoir les jets d'eau symbolisant les jets d'acide, ni les coups de tuyaux symbolisant des barres de fer ou des armes blanches, ni les cocktails molotofs, car cela pourrait faire croire que cette dame est une crétine absolue, ou que c'est une menteuse, ou qu'elle est une personne parfaitement malhonnête, voir tout ça à la fois. Et ça serait dommage qu'on puisse croire ça d'une syndicaliste. Pas vrai? D'autant plus que, de nos jours, il y des des personnes tellement grossières qu'elles ne se gèneraient pas pour affubler cette dame de qualificatifs tellements grossiers, que je n'ose les rapporter ici.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte.

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce pôv' Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde, si vous n'aimez pas

Bise   

Posté par 161171 à 08:25 - Permalien [#]

27 juin 2020

Omar Sy

Vous êtes au courant? Y a un mec qui s'appelle Omar Sy. Vous connaissez? C'est un type qui, en plus d'être un très bon acteur, est beau, séduisant, sympathique, et a une manière éblouissante d'éclater de rire. Mais, hélas, son grand-père ne lui a pas conseillé de ne pas parler trop vite, afin d'éviter de raconter des bêtises. Ou alors, son grand-père lui a bien fait la leçon, mais il n'en tient pas compte. Du coup, il lui arrive de l'ouvrir, quand il ferait mieux de la fermer. Heureusement, je suis là et, bien qu'ayant déjà un petit fils, j'accepte d'adopter Omar Sy comme second petit fils. Un petit fils de plus, ça ne devrait pas me faire de mal et, de son côté, un grand-père en plus qu'il pourra inviter régulièrement au restaurant ne peut pas non plus lui faire de mal. Et c'est comme deuxième petit fils que je l'invite à dîner en tête à tête de manière à pouvoir lui expliquer tranquillement, comme un grand-père bien veillant, qu'il a parlé comme un petit idot qui aurait mieux fait de se taire.

Le petit Omar a en effet déclaré que ces deux hommes, Traoré et Floyd, sont morts parce qu'ils ont croisé la route des policiers. C'est vrai, mais encore faudrait-il voir pourquoi ils ont croisé la route de la police. Omar me répondra sans doute que quelques soient ces raisons, ce n'est pas une raison pour que des policiers les brutalisent au point des les tuer, et il aura raison. Mais la personne qui a porté plainte pour viol contre Traoré, n'aurait pas été violée par Traoré si elle avait croisé la route des policiers, au lieu de croiser celle de Traoré. Et celle qui a également porté plainte pour viol contre un de ses frères, n'aurait pas davantage été violée par un frère Traoré, si elle avait croisé la route des policiers, au lieu de croiser celle du frère de Traoré. Et puis, il y a ces personnes passées à tabac par des Traoré et des complices, qui n'auraient pas été passées à tabac par les Traoré, si elles avaient croisé la route des policiers au lieu de croiser celle des Traoré . Et il y a encore toutes ces victimes déclarées du clan Traoré, qui auraient préféré croiser la route des policiers, plutôt que celle des Traoré. 

Alors, mon petit Omar, Floyd, c'est Floyd, mais pense à toutes ces personnes qui auraient préféré croiser la route des policiers, plutôt que celle de Traoré et qui, bien que sans l'avouer ouvertement, se réjouissent peut-être aujourd'hui de la mort de Traoré, mort qui leur évitera de croiser à nouveau sa route. Nous n'allons cependant pas encourager des policiers à commettre des actes de violence sur leurs "clients", sutout si cela doit conduire à la mort, mais si tu penses aux victimes d'un Traoré, que ces victimes soient blanches, ou noires, tu comprendras qu'au lieu de parler de sa mort due au fait qu'il ait croisé la route des policiers, il vaut mieux se taire; même si le Traoré en question est noir. Pas vrai? 

Si tu n'es pas d'accord avec ça, appelle-moi pour que nous en discution au restaurant. Si c'est moi qui paye, une pizza suffira. Si c'est toi, ne regarde pas à la dépense.  

Ton grand-père d'adoption qui t'aime beaucoup

J"espère que ça ne te gène pas d'avoir un grand-père d'adoption blanc.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Ljoie la Marée Monte.

N'oubliez pas de venir régulièrement sur ce blog pour découvrir ce que ce bon Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde, si vous n'aimezs pas.

Bise 

  

Posté par 161171 à 08:52 - Permalien [#]