Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

11 août 2019

Je n'y étais même pas.

Vous êtes au courant? Je n'y étais même pas, et vous non plus, et pourtant tout le monde en a parler tant et plus sans rien savoir, comme vous et moi. Pourquoi? En ce qui me concerne, parce que je suis un con. Et vous? D'ailleurs, rien que le fait de m'appeller Régis Ducon Lajoie la Marée Monte le prouve, et démontre bien que je ne suis certainement pas capable de gouverner la France. Pas vrai? Et après ce qui est arrivé à ce pauvre Stive, se demander pourquoi tout le monde dit Stive dans mon téléviseur, alors que ça s'écrit Steve, et devrait donc se prononcer Stève, ou simplement Steve, il faut vraiment avoir une araignée dans le plafond. Quand, en plus, je me demande pourquoi on vient demander la démission de Castanère, au lieu de pononcer ce nom bien français comme ça se prononce en français, c'est à dire Castané, tout comme on dit le boucher et la bouchère, vous allez penser que l'araignée m'a complètement grignoté la cercelle. Pas vrai? Et certains voudront carrément me faire enfermer parce que, au lieu de ne m'occuper de la mort de Stive, je crains que vous lisiez Staïve, lorsque je l'écris Stive. C'est de l'Anglais, d'accord, mais quand on parle français..... et quand il s'agit de Castaner, c'est de l'anglais?

Oui, je suis complètement ravagé de la cafetière, mais croyez-vous que les intelligents qui disent Stive et Castanère soient moins dégénérés des méninges et capables de nous gouverner, alors qu'ils vinrent dans mon poste de télévision accuser la police d'être responsable de la mort de ce jeune homme déjà avant le soir du 02 08, c'est à dire quand on ne savait encore absolument rien des causes de sa mort, ni des circontances de cette mort, si ce n'est que des policiers attaqués par des fêtards ont riposté à l'attaque d'une manière proportionnée, nous a-t-on dit à tort, ou à raison, ce que l'enquête révèlera plus tard. Et bien moi, vient m'attaquer, tu vas voir si je vais proportionner ma défense à ton attaque! Afin de t'empêcher de me faire du mal, je vais surtout m'appliquer à te coller un biberon qui va te calmer pour la nuit! Compris?! Et qui ne fera pas la même chose? Les fêtards qui attaquent des policiers juste parce que ces derniers viennent couper la musique conformément aux ordres qu'ils ont reçus? Qui peut croire ça, à part quelques malades mentaux? Mais on reproche quand même à la police de jouer de la matraque lorsqu'elle est attaquée! On va même jusqu'à accuser les policiers d'attaquer lorsqu'ils se défendent. Ils devraient se laisser faire quand on les attaques? Ils devraient se sauver en courant?

Naturellement, on pourra encore nous montrer les honteuses images de policiers "lacrimogénant" des écologistes en train de manifester pacifiquement, et on aura raison! Cependant, en général, nous devons reconnaître qu'en profitant de ces débordements policiers comme justification d'autres débordements, nous en sommes arrivés à un tel point, qu'on ne reconnaît même pas à la police les mêmes droits que s'arrogent le citoyen ordinaire lors d'une bagarre. Comment voulez-vous, dans ces conditions, que les policiers aient envie de nous protéger, et le fassent efficacement? Et quand j'explique que je ne suis pas intelligent et même trop con pour gouverner la France, et que je fais allusions aux intelligents qui disent Raïnère en Français, au lieu de Riner, ou Castanère, ou Stive, en aboyant que Castanère doit démissionner, et le disaient déjà alors que ces gens ne savaient rien de ce qui s'est passé, vous les croyez capables de gouverner la France, ces intelligents? Quand un certain Mélenchon, juste comme exemple, qui soutenait si bien le régime vénézuélien et le soutient peut-être encore, est venu taper sur la police et sur le gouvernement à cause de la mort de Stive, sans en savoir plus que les autres, est-ce de la crétinerie de haute école, ou est-ce qu'il est beaucoup trop intelligent pour être honnête?

Et bien moi, le petit con de Régis Ducon Lajoie la Marée Monte que je suis, j'affirme que de taper sur la police et sur le gouvernement alors qu'on ne sais rien de ce qui s'est passé, juste pour servir sa carrière politique, juste pour servir son ambition, c'est ignoble! Et c'est ignoble, immonde, et pire que ça, de se servir de cette tragédie de cette façon, que ce soit fait par bêtise, ou par malhonnêteté, car les conséquences de cette façon d'agir sont les mêmes, que ce soit par bêtise, ou par malhonnêteté. Je dis à ces gens-là: vous êtes ignobles! Cela vaut naturellement aussi bien pour les casseurs que pour les politicards.

Quant à la famille, je comprends sa douleur, je comprends son manque d'ojectivité, et je lui présente mes condoléances.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce bon Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde si vous n'aimez pas.

Bise     

  

Posté par 161171 à 08:05 - Permalien [#]


05 août 2019

Le 14 juillet

Vous êtes au courant? Cette année, nous avons eu droit à un beau défilé du 14 qui fut célébré à Paris. Quoi que, comme je vous connais, vous allez me dire qu'il n'y a rien d'extraordinaire à cela, puisque c'est comme ça tous les ans depuis des lustres. Pas vrai? Oui, mais depuis quelques temps, madame le maire de Paris, voir madame la mairesse, juste pour faire plaisir, mais surtout pas madame la mairee et encore moins la maire, parce que ce serait trop stupide et ce serait aussi faire un étalage éhonté du manque de connaissance de notre belle langue, donc madame le maire de Paris, depuis quelques temps, ne veut pas qu'on fasse rouler des engins mécaniques polluants dans la capitale de notre beau pays, parce que ça pollue. Et elle a bien raison car, comme tous les grands de ce monde nous le disent si bien, il faut sauver la planètre.

Oui, mais vous savez ce que pullue un char d'assaut? Sans parler des autres trucs et machines de guerre qu'on fait rouler lors du défilé, ni des avions qui volent au dessus de Paris à cette occasion, alors qu'un avion pollue deux ou trois cent fois plus que ma voiture. Et sans parler non plus de tous ces gens du monde entier, et d'ailleurs, qui viennent en avion, en voiture, en bus, ou en train, ce qui pollue également. Et en plus, je me suis laissé dire par quelqu'un de bien informé, que ces gens ne se gênent pas pour flatuler chaque fois qu'ils en ont envie. Sauf peut-être ce cher Macron qui s'est retenu, au moins pendant qu'il passait les troupes en revue, ce qui se voyait à sa façon de marcher bien droit, en serrant les fesses. Ou alors, si il serrait les fesses comme ça, c'est peut être aussi qu'il ne sait pas encore que l'ancien maire de Paris a laissé la place à une dame. Si on se fie aux apparences, on peut lui reconnaître le mérite de s'être retenu de flatuler, mais il est quand même arrivé en voiture, ce qui a pollué, alors qu'il voulait nous faire payer une taxe écologique sur les carburants!

Par contre, il faut bien le reconnaître, une bonne partie du défilé a défilé à pied, ce qui est en effet plus écologique et guilleret, surtout avec la musique, que de défiler sur des engins de guerre qui pollent et font du bruit. Est-ce madame Hidalgo qui a imposé qu'une partie des troupes défilât à pied au lieu de prendre le bus? A-t-elle imposé cela au chef de l'Etat comme condition pour lui accorder le droit de venir dans sa ville faire le beau devant les caméras, en compagnie de ses amis qui dirigent le monde? Qui dirigent le monde et qui, en plus de flatuler comme vous et moi, flatulent tant et plus dès qu'ils ouvrent la bouche. Vous ne le saviez pas? C'est pourtant comme ça qu'ils arrivent à faire voter pour eux.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog, afin de découvrir ce que ce bon Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde, si vous n'aimez pas.  

Bise    

Posté par 161171 à 08:26 - Permalien [#]

30 juillet 2019

Homéopathie

Vous êtes au courant? Désormais, l'homéopathie ne sera plus remboursée, parce que les homéopathes ne sont pas capables de démontrer scientifiquement que l'homéopathie est scientifiquement efficace. Na! Vous me direz que les médecins et autres scientistes qui exigent que les homéopathes démontrent l'efficacité de leurs pratiques d'après les critères scientifiques des scientistes, ne sont apparemment pas non plus capables de démontrer l'efficacité des leurs selon les critères des homéopathes, mais ils s'arrogent quand même le droit de juger et d'interdire aux autres, sans reconnaître le même droit aux autres envers eux. Et si jamais on leur montre que ça marche chez certains patients, puisque cette efficacité n'est pas démontrée selon leurs critères scientifiques, ils disent que c'est l'effet placébo. D'accord, mais où et quand ont-ils démontré scientifiquement que quand ça marche, c'est l'effet placébo? Hein? Ils en sont incapables, me direz-vous, car l'absence de preuve scientifique de quelque chose ne prouve pas son contraire. Mais ça, nous ne le ferons surtout pas remarquer, ça pourrait nous faire du tort. Pas vrai?

Et si nous présentions les choses de la même façon que tout le monde, mais en usant d'un language bébête? Est-ce que ça ne pourrait pas aider à comprendre un peu mieux de quoi il s'agit? Hein? Par exemple, nous demanderons si la démonstration scientifique qui n'est pas démontrée scientifiquement démontre scientifiquement que l'homéopathie est utile, ou inutile. Présenté comme ça, ça devient simple. Pas vrai? Car il n'y a que deux possibilités: l'homéopathie est utile, ou inutile. Pas vrai? Alors, utile, ou inutile? 

Dans le premier cas, la belle madame le ministre de la santé et les partisans de cette mesure nous disent que l'efficacité de l'homéopathie n'étant pas scientifiquement démontrée, l'homéopathie ne sera plus remboursée, bien que l'homéopathie soit utile. On peut rajouter que c'est alors comme pour d'autres choses utiles qui ne sont pas remboursées, ce qui peut paraître étrange dans un pays où on nous explique si bien que les soins sont si bien remboursés. Et là, je vous laisse le soin de continuer le débat.  

Dans le deuxième cas, à première vue, c'est encore plus simple, mais à deuxième vue, c'est beaucoup plus compliqué. En effet, si la preuve de l'inutilé de l'homéopathie est apportée par le manque de preuves scientifiques de son efficacité, nous diront dans un premier temps que ceux qui ont recours à l'homéopathie usent inutilement de soins inutiles avec des médicaments homéopathiques inutiles et autres cures scientifiquement inutiles. Vous suivez? Par conséquent, on ne va quand même pas rembourser autant d'inutilité! Pas vrai? Et dès l'instant où l'homéopathie est inutile, ceux qui en prenaient inutilement ne prendront plus rien et, comme certaines personnes l'ont si bien dit, on pourra alors utiliser l'argent ainsi économisé pour financer quelque chose d'utile. J'explique bien, hein?! 

Oui, mais à la condition que les gens qui prenaient  jusque-là de l'homéopathie inutile, ne prennent plus rien! Parce que si ces gens prennent inutilement des médicaments utiles à la place des médicaments inutiles, la dépense ne sera pas inférieure, mais supérieure, parce que les médicaments utiles non homéopathiques coûtent généralement beaucoup plus cher. Et si un monsieur, voir même une belle madame, qui a régulièrement mal à la tête, ou ailleurs, prend régulièrement des médicaments utiles dont la prise régulière lui détruit le foie, ou l'estomac, ou les reins, ou le coeur, ou tout ça à la fois, alors que les médicaments homéopathiques n'ont pas d'effets secondaires, non seulement la dépense sera supérieure à cause du prix  supérieur du médicament scientifiquement utile pris inutilement d'une manière indispensable quand on souffre régulièrement de certains maux, mais il faudra, en plus, soigner des maladies graves provoquées par les médicaments scientifiquement utiles, ce qui coûtera encore plus d'argent, tout en détruisant la santé de ces patients. Oléééé!

Vous voyez que si l'homéopathie est scientifiquement inutile, les choses sont encore plus compliquées, car il n'est pas certain que de ne plus la rembourser soit meilleur pour la santé et pour le budget. Madame le ministre et ses supporters ont-ils compris tout ça? Oui, bien sûr, répondrez-vous, ces gens ne peuvent quand même pas être encore plus bêtes que Régis Ducon Lajoie la Marée Monte! Pas vrai?

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce bon Régis a concocté our vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde si vous n'aimez pas. 

Bise                

Posté par 161171 à 16:42 - Permalien [#]

24 juillet 2019

Les fiertés

Vous êtes au courant? Il n'y a pas bien longtemps, au bas de l'écran de mon téléviseur, il était écrit: Le défilé des fiertés. Et, pendant ce temps, au dessus de cette inscription, on montrait une espèce de carnaval de Rio, en beaucoup moins bien. Et c'est  ça, chers amis, qu'on appelle le défilé, non pas de la fierté, mais des fiertés.  Car maintenant, il y en a plusieurs. Et en français, avec ça! Sur le moment, j'ai cru qu'il s'agissait d'une cérémonie célébrée en l'honneur de quelques héros, chacun ayant accompli un exploit. En effet, cela aurait fait autant de fiertés que de héros, mais, en écoutant bien ce que disait le poste, j'ai entendu qu'il s'agissait des gais, ou des gays, ou des deux à la fois. Ce qui n'est pas étonnant car, depuis quelques temps, on ne peut plus regarder la télévision sans entendre parler des homos, ou des machos, ou des féministes. Pas vrai?

Notez que je n'ai rien contre les gais, ou les gays, ni même contre les geais, car ayant quelques bonnes raisons d'être tristre, il m'avait semblé que devenir gai serait un bon moyen d'être moins tristre. Mais il y a aussi cette affaire de fierté qui me chiffonne car, d'habitude, on dit pride puisque, depuis quelques temps, pour parler français en ayant l'air intelligent, on le dit en Anglais, alors que cette fois, au contraire, ils le disaient bêtement en français. Mais, de toute façon, il s'agit bel et bien de fierté, que ce fût dit en français, ou en anglais. Pas vrai? Et c'est là que j'ai commencé à m'inquiéter. En effet, si ça rend gai d'être homo, en quoi y a-t-il de quoi en être fier? Vous êtes fier d'être gai quand vous êtes gai, vous? Non, il n'y a pas de quoi, mais par contre, m'a-t-on expliqué, il paraît que ça fait mal, au moins à un des deux. C'est pour avoir le courage d'avoir si mal qu'ils ont de quoi être fiers. Quel courage! Quel abnégation! L'homo, ce héros des temps modernes qui ne craint pas la douleur! Vous comprenez? Alors là, évidemment, en apprenant ça, je n'ai plus voulu le devenir; je n'ai pas envie d'avoir mal, moi. C'est juste au moment où j'allais renoncer, qu'un initié de longue date m'a certifié que, au contraire, c'est délicieux!

Mais alors, je me retrouve au même point! Si les homos aiment être homos, au lieu d'en souffrir, si c'est délicieux au lieu d'être douloureux, en quoi y a-t-il de quoi en être fier? Qu'ils n'en aient pas honte, je veux bien, mais de là à en être fier...... A moins qu'ils aient de quoi en être fiers, par rapport à nous qui devrions avoir honte de ne pas l'être? Je commence à d'autant plus me poser ce genre de questions, que la manière de parler de certains témoigne d'une grande animosité à l'égard de ceux qui ne le sont pas. Pas vrai? Est-ce une faute si grave, de ne pas en être? J'en demande pardon.

Naturellement, tout ça, c'est pour blaguer, mais......

Mais je me demande quand même si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce pôv' Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible si vous n'aimez pas.

Bise     

 

Posté par 161171 à 08:36 - Permalien [#]

18 juillet 2019

Querelle Dieudonné-Angot

Vous êtes au courant? Il ne faut surtout jamais rien croire, il faut toujours vérifier; ça évite de croire des bêtises ou des mensonges, y compris quand c'est moi qui vous explique quelque chose. Non pas que je mente, car je suis bien trop bête pour essayer de vous tromper en usant du mensonge ou de quelque ruse que ce soit, mais étant tellement bête, je peux me tromper, et on peut me tromper, même si je vérifie. Et surtout en ce qui concerne ce qui va suivre, parce qu'on m'a expliqué que, si j'ai bien compris, ce dont je ne suis pas sûr, la belle madame Angot de chez Ruquier a déclaré que les esclavagistes veillaient, non pas à exterminer les noirs dont ils faisaient des esclaves, mais à maintenir les esclaves en forme, soit exactement le contraire de ce que faisait Hitler aux Juifs qu'il s'appliquait à exterminer, ce qui est en effet exactement le contraire. Est-ce à dire que les Juifs n'avaient pas droit aux mêmes attentions que les esclaves? Alors ça, c'est pas juste!

Il est vrai que les esclavagistes traitaient les esclaves africains comme des bêtes de somme qui avaient une valeur marchande, et en prenaient soin comme on prend soin d'une bête de somme qui a une valeur marchande, à laquelle on donne quand même régulièrement du fouet pour l'encourager dans l'effort, et que les Juifs n'étaient pas traités comme des bêtes de somme qui ont une valeur marchande, mais recevaient quand même du fouet et qu'ils s'en débarrassaient comme on se débarrasse d'une vieille carne lorsqu'elle ne peut plus travailler.

Mais, si j'ai bien compris, la mère Angot est allée opposer les souffrances des Juifs victimes de l'holocauste pratiqué par Hitler et les siens, à celle des esclaves africains déportés vers les Amériques. Je n'aurais certes pas plus voulu faire partie de ces esclaves, que des juifs victimes de l'holocauste. Ce sont deux monstruosités tellement monstrueuses qui n'ont tellement rien à voir l'une avec l'autre, que je ne vois aucune raison de les opposer, ni de les comparer car, à partir d'un certain point, les comparer, et encore plus les opposer, les met sur le même plan, alors que chacune de ces atrocités qui engendrèrent des souffrances inénarrables, n'a rien à voir avec l'autre, si ce n'est que chacune est une monstruosité. Pas vrai? 

La mère Angot n'est pourtant pas la seule à faire de telles comparaisons et oppositions! Le Dieudonné, par exemple, ne cesse d'opposer les souffrances des victimes africaines de l'esclavage, aux plaintes des juifs au sujet de l'holocauste. N'est-ce pas? Et il tape aussi sur la mère Angot en rappelant qu'elle a été violée par son père quand elle était petite. Et, avec cette délicatesse extrème qui le distingue, il déclare à ce propos: "Son père lui a glissé la clef de dix sept et ça lui a fait mal. Alors, depuis, elle en veut à tous les hommes, si bien que chaque fois qu'elle en voit un, pour se venger, elle veut lui glisser la clef de dix sept. Mais tout le monde n'est pas doué pour le bricolage. " J'ose espérer que la clef de dix sept à laquelle il fait allusion est une clef à tube, ou une clef à pipe, car si on vous glisse un de ces deux types de clefs, ça fait déjà très mal, et il n'y a que celui qui ne sait pas ce qu'est une clef plate qui ne soit capable d'imaginer l'horreur que serait l'introduction d'une telle clef. Pas vrai, qu'il faut bien préciser? Si Dieudonné a des doutes à ce sujet, juste pour me mettre à son niveau, je lui conseille de s'en faire glisser une, clef plate de dix sept. Vous me direz qu'il est tellement bizarre, qu'il est capable d'aimer ça. Pauvre clef!

Mais nous devons quand même lui reconnaître le mérite d'admettre que chacun réagit selon sa sensiblité et que, dans son cas, ce qui le blesse, c'est de voir des têtes de nègres dans les patisseries, tandis que la mère Angot, selon lui, sera blessée le jour où on y mettra des têtes de cons. Et il se pourrait qu'il ait raison à ce sujet, le Dieudonné, mais qu'il ne se rende pas encore compte que, ce jour-là, il sera blessé deux fois lorsqu'il entrera dans une boulangerie, une fois parce qu'il se sentira visé à cause des têtes de nègre, et une fois à cause des têtes de con, parce que d'avoir une tête de nègre ne l'empêche pas d'avoir une tête de con. D'ailleurs, si tous les cons du monde devaient être ulcérés par des pâtisseries au nom charmant, les catholiques pleureraient à cause des pets de none et des réligieuses. Mais, même cons, il y a des cons qui ne sont quand même pas assez cons pour trouver de mauvaises intentions en tout, et pour se sentir attaqués par tous, et pour pleurnicher à cause de tout.

Cette histoire me fait penser à ces gens tellement crétins qu'ils ont attaqué les bandes dessinées "Tintin et Milou" en justice, parce que la façon dont les noirs y sont présentés est, selon eux, humiliante. Or, dans Tintin et Milou, si ont commence à prendre ombrage quand on voit comment y sont présentés des blancs comme Dupont et Dupont, qui y sont de parfaits imbéciles, ou le capitaine Haddok, comme le parfait marin breton complètement abruti et alcoolique, sans parler des Asiatiques et des Arabes qui pourraient aussi se plaindre parce qu'ils ne se trouvent pas présentés à leur avantage dans cette gentille bande dessinée, tout le monde pourrait accuser Hergé d'être raciste envers tout le monde. Pas vrai? Et c'est bien vrai qu'il faut être un parfait crétin pour descendre aussi bas, ou qu'on est bien malade, et qu'il faudrait faire soigner la mère Angot, le Dieudonné et compagnie, au lieu de leur confier un micro.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon la joie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog, pour voir ce que ce bon Régis a concoté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible a tout le monde si vous n'aimez pas.

Bise     

 

  

Posté par 161171 à 08:24 - Permalien [#]


13 juillet 2019

Le nez au milieu de la figure

Vous êtes au courant? Macron et ses camarades de jeu sont tout contents, parce qu'ils se sont mis d'accord pour passer des accords qui respectent les accords de Paris. Et avec ça, mes bien cher frères, mes bien chères soeurs, et les autres, nous sommes sauvés, le monde est sauvé, la planète est sauvée. Mais tout ça me rappelle ce moment du film de Jean Yann, "Midi moins le quart avant Jésus Christ", ou le personnage interprété par Coluche dit au peuple: "On vous prend pour des cons!" "Ouais!!!!! répond le peuple" "Et il y a longtemps qu'on vous prend pour des cons." "Ouais!!!!" "Et si il y a si longtemps qu'on vous prend pour des cons, c'est que vous êtes vraiment cons!" "Ouais!!!!! répond encore le peuple, avec enthousiame." 

Et bien là, c'est pareil. On vous dit qu'on va sauver la planète en prenant des mesures qu'il faudra bien financer avec l'argent qu'on vous prendra à des niveaux où vous comprendrez bien que c'est vous qui payez, mais aussi à des niveaux où vous  comprendrez le moins possible que c'est encore vous qui allez payer, y compris quand on va vous donner de l'argent, avec l'argent qu'on va vous prendre. Et le plus beau, c'est que vous êtes d'accord. D'ailleurs, les gosses des écoles et vous-mêmes n'allez-vous pas manifester, pour obtenir cela? Oui, et vous l'obtenez, mais la seule chose qui pourrait vraiment sauver la planète en grand danger, vous ne le demandez pas, et personne n'en parle. Pas vrai?

Et pourtant, la seule chose qui pourrait sauver la planète, vous l'avez devant les yeux! Vous l'avez devant les yeux, mais vous ne la voyez pas. Ou, plutôt, vous la voyez comme le nez au milieu de la figure, mais vous ne le comprenez pas. Les grands de ce monde, politiciens et prétendus intellectuels, vous ont tellement raconté le contraire, que vous répétez ce qu'ils vous ont dit, sans rien y comprendre. C'est dommage que vous vous laissiez bourrer le crâne comme ça  car, si l'espace d'un instant, comme dans tout bon roman policier, vous cherchiez à qui profite le crime, vous comprendriez certainement. En effet, avec le développement durable et la conversion écologique dont on vous parle tout le temps, et les mises aux normes que cela suppose, vous devez bien acheter toutes sortes de choses et faire toutes sortes de dépenses. Pas vrai? A qui cela profite-t-il?

Par ailleurs, quand on vous dit depuis des dizaines d'années que nous avons besoin d'une forte poussée démographique pour assurer le renouvellement des générations et éviter le vieillissement de la population, vous ne voyez même pas que pour assurer le renouvellement des générations, il n'y a pas besoin de poussée démographique! En se contentant de remplacer ceux qui disparaissent, on renouvelle très bien les générations sans faire augmenter le nombre d'habitants. Oui, ou non? Quant au vieillissement de la population, c'est pareil! Réfléchissez, et vous comprendrez! Mais alors, direz-vous, pourquoi nous raconte-t-on tout ça? Encore une fois, cherchez à qui profite le crime, et vous comprendrez, vous répondrai-je!  

Et  si vous y réfléchissez encore, vous comprendrez aussi que quelque soit le mode de développement économique, comme je l'explique régulièrement, si nous n'arrêtons pas, sur toute la planète, cette poussée démographique qu'on nous dit indispensable chez nous, nous finirons par urbaniser toute la France, toute l'Europe, tous les continents, et nous arriverons même à avoir un habitant au mètre carré sur tout le globe! Et cela, encore une fois, quelque soit le mode de développement et les techniques utilisées! Donc, avec les accords dont nos maîtres célèbrent la signature en ce moment, nous allons détruire notre belle planète, alors que vous ne descendez pas dans la rue pour obtenir qu'on commence à mener une politique de contrôle du niveau de population partout sur toute la terre, ce qui est une très lourde tâche dont l'accomplissement frise les limites de l'impossible, mais qui est le seul moyen de souver notre univers. Réfléchissez, et vous verrez. 

Vous me feriez plaisir en lisant le texte qui accompagne celui-ci, et qui s'intitule: Le vieux journal.

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce bon Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faite-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible si vous n'aimez pas.

Bise   

 

Posté par 161171 à 16:35 - Permalien [#]

Le vieux journal

Je vous ai proposé ce texte en 2014 pour la première fois, mais il me semble bon de le présenter à nouveau, de temps en temps, car il donne une perspective intéressante à l'ensemble de mes écrits. Si on prend comme objectif ce que je propose dans celui-ci, on comprend mieux le reste. 

Vous êtes au courant? Il y a un journal publié en néerlandais qui s'appelle De Telegraaf. Vous le saviez déjà? C'est bien, mais ne faites quand même pas le malin! Il y a des tas de gens qui en savent bien davantage et qui ne roulent pas des mécaniques pour autant. De toute façon, on a beau savoir que ce journal existe, si on n'est pas capable de le lire, il ne vous apprend pas grand chose. Pour ma part, je l'avoue, le déchiffrage du néerlandais est plutôt laborieux. C'est la raison pour laquelle j'en ai un numéro publié le 1 octobre 2014, que je n'ai pas encore fini de lire, mais auquel je donne un léger petit coup d'oeil, de temps en temps. Et c'est comme ça que j'y ai découvert un article extrèmement intéressant sur les robots.

Il y a un monsieur pas bête du tout qui, dans cet article, explique qu'il ne faut pas avoir peur que les robots nous fassent perdre notre emploi en faisant notre travail, parce qu'ils nous en procurent, du travail, pour les fabriquer, les entretenir et les réparer. Quand j'étais jeune, on me disait la même chose au sujet des machines de plus en plus perfectionnées qui faisaient perdre des emplois aux pauvres camarades travailleurs. Et cela me fait penser à Fernand Raynaud avec son histoire de moissonneuse-batteuse-semeuse qui te sème par derrière, le blé qu'elle t'a récolté par devant. Et bien là, c'est pareil. On se demande à quoi ça sert que les robots fassent notre travail pour produire toutes sortes de trucs, de machins et de machines, si c'est pour nous faire travailler à fabriquer des robots, au lieu de travailler à fabriquer toutes sortes de trucs et de machins.

Mes bien chers frères, mes bien chères soeurs et les autres, la maison ne reculant devant aucun sacrifice, je vous offre maintenant un monde merveilleux. Un gentil robot vous réveille en douceur en vous apportant votre petit déjeuner préféré, à l'heure à laquelle vous désirez vous réveiller pour prendre votre petit déjeuner. Votre chambre est belle, lumineuse, douillette. Elle fait partie de votre belle maison, à vous, dont personne ne peut vous déloger. Elle se trouve sur votre grande propriété qui vous procure tout ce dont vous avez besoin, car de dociles robots la cultivent et y fabriquent tout ce qu'il vous faut, y compris les robots et autres machines nécessaires. Ainsi libéré de toute tâche astreignante, vous n'avez plus qu'à vous distraire en pratiquant un sport de votre choix, ou en paressant en compagnie de quelques amis qui, comme vous, ont une belle maison entourée d'une belle propriété travaillée par des robots car, dans le monde que je vous propose, chaque terrien possède la même propriété, travaillée par des robots. Reconnaissez que cette utilisation des robots est plus intelligente que celle qui correspond à la moissonneuse-batteuse-semeuse de Fernand Raynaud, qui te sème par derrière, le blé qu'elle t'a récolté par devant. 

Mais, me direz-vous, cela est impossible, ce n'est que du rêve. C'est en effet impossible si vous vous contentez de dire que c'est impossible, au lieu de vous bouger la cervelle et le cul, pour que ça devienne possible. Pour cela, il faut bien sûr commencer par comprendre que nous n'aurons  assez de place et de ressources naturelles pour offrir à chaque humain ce que je propose, que si on met fin à la poussée démographique. Il faut également sortir de ce cercle vicieux de la course à la production, avec augmentation des ventes, pour procurer du travail à des gens qui doivent être de plus en plus nombreux, pour acheter davantage, pour produire plus de travail, pour etc, etc. Il faut également comprendre que le développement durable, avec toujours plus de croissance rendue indispensable à cause d'une poussée démographique qu'on prétend indispensable, nous conduira, si on n'y met fin, au point où nous aurons un habitant au mètre carré sur toute la planète. Et, tant que nous y sommes, nous pourrions aussi faire l'effort de comprendre que quelles que soient les technologies nouvelles qui, nous dit-on, permettent ce développement durable, la planète ne résistera pas à cette poussée démographique constante et à une croissance économique constante, bien longtemps avant d'avoir un habitant au mètre carré. C'est à dire que le développement durable ne sera pas durable très longtemps, malgré ce qu'en disent nos maîtres à penser.

Grace aux moyens modernes, nous devons commencer par refaire le compte de l'ensemble des ressources que nous offre la planète, pays par pays et région par région, car les conditions sont souvent différentes d'une région à l'autre, dans un même pays. Et nous ne devons pas avoir peur de refaire cette étude pour contrôler l'évolution de notre milieu. Ensuite, nous pourrons calculer le nombre d'habitants que chaque région peut supporter éternellement, en offrant un maximum de bien-être à chacun de ses habitants, avec des robots qui fabriquent et entretiennent des robots qui produisent tout ce dont nous avons besoin. Par sécurité, nous n'accorderons à notre espèce qu'un nombre de spécimens de loin inférieur à celui que le milieu peut supporter en offrant à chacun ce que je propose plus haut. Evidemment, pour en arriver là, il va falloir que vous vous bougiez, que vous communiquiez ma proposition au monde entier, que vous manifestiez pour que certains abandonnent leur os. Cela ne sera en effet possible que si on crée un gouvernement mondial, avec des instances continentales, puis nationales et, enfin, locales, le tout fonctionnant selon les règles d'une démocratie représentative, avec une part de démocratie directe, dans le genre de celle que je propose sur ce blog pour la France. C'est vrai que pour arriver à ça, il y a du boulot, ça sera difficile, ça sera long. Raison de plus pour s'y mettre tout de suite. Je fais ma part sur ce blog et partout où je peux, selon mes moyens. Que chacun essaye d'en faire autant et, tous ensemble, à la longue, on devrait y arriver.

Je me demande, comme toujours et à mon grand regret, si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte 

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce bon Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui surtout de la PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible si vous n'aimez pas.

Bise  

   

          

Posté par 161171 à 15:59 - Permalien [#]

04 juillet 2019

Arcadi et Valls

Vous êtes au courant? Il n'y a pas très longtemps, un certain Arcadi Espada est venu me parler de Valls dans mon téléviseur, alors que je regardais tranquillement l'émission "La noche en 24 horas", que nous offre si généreusement la chaîne de télévision espagnole RTVE. Pourtant, je vous le promets, je ne lui avait rien demandé, à ce Arcadi. A propos, vous savez qui c'est, ce mec? Non? Moi si, depuis que j'ai regardé cette belle émission, car ils l'ont présenté comme un écrivain journaliste, à compter parmi les fondateurs du jeune parti Ciudadanos, soit un parti de centre droite en ce moment, alors que c'était plutôt un parti de centre gauche au départ, encore qu'à écouter les uns et les autres de ceux qui expliquent tout à la télévision espagnole, il semble que les avis à ce sujet soient partagés et mouvants. (C'est bien écrit, ce que je viens d'écrire! Non? Et en plus, je comptrends tout.)

Mais ce qui va vous faire rire, ou pleurer, c'est que Arcadi Espada déclara au cours de cette émission, qu'il regrette que son parti n'ait pas embarqué Valls à son bord, parce les orientations de cet homme (Valls), qui a une grande expérience politique, correspond à Ciudadanos. Pas vrai, que ça vous faire rire que Arcadi ait dit ça? Non? Alors c'est que vous en pleurez. Car vous noterez que le PSOE, soit le parti socialiste espagnol, ne s'est pas empressé d'adopter Valls afin de le mettre à sa tête, parmi ses dirigents, lorsque le Valls, chômeur, ou grillé en France, émigra en Espagne, alors que ce grand homme politique français a été pendant si longtemps un membre éminant du parti socialiste français. Pas vrai? Peut-être les membres du PSOE sachant tout ce que Valls a fait en France, ont-ils peur qu'après un séjour parmi eux, leur parti se trouve dans le même état de liquéfaction que le PS français? Et cela grâce à l'action émérite que des gens comme Valls ont mené. Et quand on voit l'état, non seulement du PS, mais aussi de la France, malgrè l'immense potentiel de ce pays, après avoir subi l'action dévouée d'un Valls et de ses amis, je me demande si les membre du PSOE n'ont pas quelques raison de craindre qu'il les coule et coule l'Espagne aussi bien qu'il a coulé son parti et la France, avec l'aide, il est vrai, de tous les grands politiciens du PSF, mais aussi de grands politiciens d'autres partis.

Car, reconnaissons-le, si les membres du PSF avaient agi de manière à ce que ce parti brille aujourd'hui de mille feux, ce parti brillerait aujourd'hui de mille feux, au lieu de ne plus être que le vestige de sa grandeur passée. Et en ce qui concerne la France, on ne peut pas dire que ce soit beaucoup mieux, ou beaucoup moins mal. Pas vrai? (J'ai déjà abordé ce thème sur ce blog, mais comme l'atualité y revient....) Et pourtant, Arcadi Espada, apparemment, souhaite que Valls, après avoir obtenu les résultats que nous savons en France et avec le PSF, grâce à la grande expérience qu'il a de la politique désastreuse qui provoque des désastres ou, du moins, ne les évite pas, à défaut de provoquer de tels désastres sur l'Espagne et le PSOE, aille au moins provoquer le même résultat sur Ciudadanos. 

Vous voyez bien qu'il n'y a pas que chez nous! 

Vive la France, Vive l'Espagne, et le reste du monde. Et surtout, VIVE MOI!

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce bon Régis a concocté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et n'oubliez pas de lui faire beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible à tout le monde, si vous n'aimez pas. 

Bise    

 

Posté par 161171 à 08:32 - Permalien [#]

01 juillet 2019

Il faut m'expliquer

Vous êtes au courant? On a beaucoup parlé sur toutes les chaînes de télévision espagnoles, de ces quelques jeunes (la manada) qui, à l'occasion d'une de ces magnifiques fêtes traditionnelles dont les Espagnols ont le secret, ont invité une jeune fille à les accompagner dans un petit coin tranquille où, à l'abri des regards, ils lui firent ce que Adam fit à Eve pour qu'elle engendrât nos plus lointains ancêtres. Vous voyez ce que je veux dire? Loin de leur en témoigner une gratitude sans faille, la jeune fille alla ensuite porter plainte pour viol, et les jeunes garçons furent condamnés, ce qui, si ces jeunes ont vraiment violé cette jeune fille, n'est pas volé. Pas vrai?

Oui, mais l'ont-ils violée? D'après la justice, oui, ils l'ont violée, puisque ces jeunes ont été condamnés pour viol, mais moi, je finis par ne plus comprendre de qu'est le viol. J'espère quand même que quelqu'un n'aura pas l'idée de me violer pour me le faire comprendre!!! Mais, me direz-vous par ailleurs, c'est normal, à mon âge, de ne plus rien comprendre, tellement on est gâteux, et vous aurez sans doute raison, mais je me demande si toutes ces actions de rue menées sous la férule des mouvements féministes, n'influencèrent pas les juges. En effet, en première instance, ces derniers avaient conclu à l'abus sexuel, sans toutefois reconnaître qu'il y avait eu viol, car la jeune fille déclarait qu'elle avait suivi ces jeunes gens sur leur simple demande, demande faite au milieu d'une foule nombreuse, et s'était laissée faire sans la moindre résistance, ni même la moindre parole de refus. Et si vous n'êtes pas déjà au courant, je vous assure que ce premier verdict provoqua l'indignation générale, qui provoqua elle-même tous ces mouvements de protestation.

Et des manifestans, ainsi que des journalistes et autres analystes de clamer sous toutes les formes possibles et imaginables, que ne pas protester, ne pas résister, ce n'est pas être consentant. Et quelques personnes allèrent jusqu'à préciser qu'on peut accepter docilement sans être d'accord, pour éviter d'éventuels sévices. D'accord, mais comment fait-on pour savoir que la personne n'est pas d'accord si elle ne le dit pas et ne résiste pas? Et pourquoi cette jeune fille les a-t- elle suivi dans un petit coin tranquille, au lieu de rester au milieu de la foule? Par peur? Peur de quoi, au milieu de la foule? Naturellement, je ne voudrais pas avoir l'air de défendre des violeurs qui, dès l'instant où ils sont violeurs, sont inévitablement d'odieux violeurs, mais.....

Mais je vous assure qu'au cours de ma vie, pas très souvent, certes, mais quand même quelques fois, de belles madames se sont approchées de moi, se sont frottées à moi sans demander la permission,  m'ont invité à les suivre dans un endroit tranquille, voir dans leur chambre, ou dans une chambre qui n'était même pas la leur, se sont déshabillées, m'ont tripoté, se sont parfois misent à genoux devant mon humble, ou auguste personne, selon les avis des uns ou des autres, et m'ont fait des choses qui m'ont mis dans un tel état, que j'étais incapable de ne pas leur faire ce que vous savez. Et MOI, après m'être laissé faire sans protester, et leur avoir fait ce qu'elles m'avaient amené à leur faire, je n'ai jamais prétendu avoir été violé, ni même avoir été victime d'abus sexuels. Aurais-je dû porter plainte? Et, je vous l'avoue, il m'est aussi arrivé de m'approcher d'une belle madame, de la toucher, de la caresser, et comme elle ne protestait pas, de continuer jusqu'à la conclusion finale.

Cela ne m'est pas arrivé très souvent, certes, mais cela m'est arrivé. Et je commence à me demander si, à chaque fois que cela s'est produit, la madame aurait pu porter plainte et me faire condamner pour abus sexuel ou pour viol. Et je finis même par me demander si, sans m'en rendre compte, je n'aurais pas vraiment violé ces dames, ou abusé d'elles, bien qu'elles n'aient pas porté plainte. Car enfin, si un homme est condamné pour viol parce qu'il s'est envoyé une femme qui s'est laissée faire, c'est que c'est du viol de s'envoyer une nénette qui se laisse faire et que, par conséquent, on viole une femme chaque fois qu'elle se laisse faire, donc chaque fois qu'on s'en envoye une. Pas vrai? Là, j'ai comme l'impression qu'il y a quelque chose que je ne comprends pas, et qu'il faudra m'expliquer. Ne faudrait-il pas redéfinir clairement le code des rapports homme-femme pour que tout le monde comprenne bien?

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajois la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sur ce blog pour découvrir ce que ce pôv' Régis a concoté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus poussible si vous n'aimez pas.

Bise          

     

Posté par 161171 à 08:17 - Permalien [#]

25 juin 2019

Hululement de Hulot

Vous êtes au courant? Hulot a hululé que des gens qui ne vont pas voter ont le toupet de se plaindre de ce que font les élus, alors qu'ils ne vont même pas voter, et que ces gens n'ont qu'à aller voter, au lieu de ne pas être d'accord, alors que ces gens n'ont même pas voté. Vous avez tout compris ce que je viens d'écrire? Oui? Pas moi. C'est pourquoi j'aimerais bien qu'on me l'explique, ce que je viens d'écrire. Néanmoins, même si ce brave Nicolas l'a exprimé en d'autres termes, il a bel et bien reproché aux abstentionistes de ne pas voter, et il a insinué, voir clairement déclaré, que ceux qui n'ont pas voté n'ont rien à dire! Na! 

Quand il s'agit d'écologie, je ne sais pas si Hulot comprend les choses d'une manière aussi tordue, ou aussi malhonnête, mais si c'est le cas, la planète est perdue, et nous avec. Mais, me direz-vous, il ne peut pas être aussi bête que ça; c'est impossible, d'être aussi bête que ça; personne ne peut être aussi bête que ça, même pas lui. Donc, si ça ne peut pas être de la bêtise, c'est qu'il est malhonnête. Non, répondrez-vous encore, personne ne peut être aussi malhonnête que ça; ce n'est pas possible d'être aussi malhonnête que ça. Je veux bien, vous répondrai-je à mon tour, mais alors, qu'est-il, si il n'est ni aussi bête que ça, ni aussi malhonnête? Etes-vous sûr que cet homme intrépide qui accomplit tellement d'exploits à la télévivion, ne pourrait pas réussir celui d'être malhonnête ou bête à un niveau impossible? Ou les deux à la fois? Ne comptez pas sur moi pour répondre oui à ce genre de questions, ça pourrait me coûter trop cher, mais n'y a-t-il pas quelques raisons de le poser, ce genre de questions?

En effet, ce monsieur et beaucoup d'autres devraient comprendre qu'il n'y a pas besoin d'être bien intelligent pour comprendre que les citoyens sont de plus en plus nombreux à ne pas aller voter parce que, loin de leur donner de bonnes raisons d'aller voter, les gens de l'engence de Hulot leur donnent plutôt de bonnes raisons de ne pas aller voter, et que tous ces gens iront voter dès que Hulot et ses semblables donneront aux abstentionnistes de bonnes raisons d'aller voter. Pas vrai que tous ces abstentionnistes iront voter dès que des Hulots leur donneront de bonnes raisons d'aller voter, au lieu de leur reprocher de boycotter les élections? Et si ça continue, après avoir voté à droite, au centre, à gauche et ailleurs avec la sensation que c'est en pure perte, les citoyens seront tellement nombreux à ne plus aller voter, que les membres de la classe politique seront les seuls à se rendre aux urnes pour s'élire eux-même, et auront de plus en plus à faire face à des gilets jaunes qui ne vont pas voter. 

Mon cher Hulot, commencez par lire la réforme constitutionnelle que je propose régulièrement sur ce blog, ainsi que la réforme fiscale que je propose également, voyez ce que vous pouvez en faire pour nous offir une véritable démocratie qui donnera envie à chaque citoyen d'aller voter, et vous verrez que quand vous ferez ce qu'il faut pour que les citoyens aient envie d'aller voter, ils iront voter, alors que tant que vous les dégouterez d'aller voter, ils seront toujours plus nombreux à ne pas aller voter, et plus vous leur ferez des reproches parce qu'ils ne vont pas voter, plus vous les convaincrez qu'ils ont raison de ne pas voter, car moins ils auront confiance en vous, et moins ils auront l'impression que la classe politique élue et la pas élue les représentent, et c'est pour ça qu'ils n'iront voter. Vu? Reconnaissez, mon cher Hulot, que pour ne pas comprendre ça, il faut être un crétin d'un tel niveau que ça frise les limites de l'impossible, et si on fait semblant de ne pas le comprendre alors qu'on le comprend, il faut être tellement pourri que ça frise, là encore, les limites de l'impossible. Pas vrai, mon petit Nicolas?

Et un mec qui ne comprend même pas ça, prétend qu'il est capable de sauver la planète!

Je me demande si, par hasard, Coluche n'avait pas raison quand il disait: "Il paraît qu'on est cernés par les cons. C'est vrai, mais on se rend pas compte à quel point."

Régis Ducon Lajoie la Marée Monte

N'oubliez pas de venir chaque semaine sue ce blog pour découvrir ce que ce pôv' Régis a concoté pour vous amuser, ou pour vous faire grincer des dents. Et faites-lui beaucoup de PUB si vous aimez, ou dénoncez-le le plus possible, si vous n'aimez pas. 

Bise 

Posté par 161171 à 15:18 - Permalien [#]